Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-load.php:1) in /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-content/plugins/wp-super-cache/wp-cache-phase2.php on line 62

Warning: session_start(): Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-load.php:1) in /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-content/plugins/userpro/index.php on line 35

Warning: session_start(): Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-load.php:1) in /home/zeva/webapps/motardactu_octobre2016/wp-content/plugins/userpro/index.php on line 35
Les casques Arai : un mélange authentique de technologie, d’ingénierie et d’artisanat humain. - MotardActu
Home / Accueil / Les casques Arai : un mélange authentique de technologie, d’ingénierie et d’artisanat humain.

Les casques Arai : un mélange authentique de technologie, d’ingénierie et d’artisanat humain.

S’il y a une chose qui passionne tous les motocyclistes, c’est bien les accessoires. Et la concurrence la plus ardue entre les marques d’accessoires concerne celui qu’on considère le plus recherché et bien sûr le plus important : le casque ! Peu importe si vous êtes un débutant ou un vétéran, vous devez certainement en acquérir et pencherez forcément vers une marque plutôt qu’une autre.

Mais au milieu de ce marché hautement concurrentiel, une marque japonaise se distingue et se différencie nettement : Arai. Leader mondial en matière de sécurité et de technologie des casques moto, la firme nippone fondée par un passionné de la moto, s’engage depuis sa création à offrir le meilleur aux motards professionnels et amateurs, et offre une gamme complète qui couvre tous les segments du marché de la moto allant du Cross au Trail, en passant par le Street ou encore le Cruise…

En termes de sécurité et de qualité, les casques Arai sont le nec plus ultra. Arai doit se conformer à différentes normes nationales telles que la ECE-2205, DOT, JIS, …, mais les casques Arai sont également soumis à des avantages supplémentaires externes tels que la « norme SNELL » et la rigoureuse «norme Arai» en interne, afin de s’assurer que chaque casque fabriqué offre la meilleure protection à son utilisateur. Pas étonnant que la marque soit choisie par les grandes stars des courses moto et auto.

Le choix des grands

Le fabricant japonais de casques haut-de-gamme a été classé comme le meilleur en termes de satisfaction client pour 13 années consécutives, de 1999 à 2011, dans le classement JD Power client. JD Power avait commencé l’évaluation des casques moto à partir de 1999 et l’a arrêté en 2011. C’est parce que Arai était toujours à la première place et qu’il n’y avait aucun moyen de continuer l’évaluation. Les caques ARAI sont utilisés par de nombreux pilotes talentueux et champions du monde, comme Nicky Hayden (WSBK) et Maverick Vinales (Moto GP), et les jeunes prodiges Jonathan REA (World SBK) et Bo BENSNEYDER (Moto3). Les champions de Formule 1 sont également fidèles aux casques Arai, comme Sebastian Vettel.

Ces pilotes de renommée mondiale choisissent les casques Arai principalement pour leur confort et leur sécurité et pour avoir cette tranquillité d’esprit nécessaire quand ils participent aux compétitions de grand niveau et à des vitesses de pointe.

Bref historique d’Arai

Arai, société fondée au japon en 1950, conçoit et fabrique des casques pour la moto, les sports automobiles et le karting. Le fondateur Hirotake ARAI, passionné de la moto et issu d’une famille de chapeliers, voulait développer des casques pour motards qui puissent offrir une protection maximale tout en étant confortables à porter. Pour ce faire, il utilise de la fibre de verre (super fibre) et de la résine et fabrique ses casques entièrement à la main avec des exigences de qualité supérieure.

Dans les années 60, Mitch ARAI (le fils du fondateur), commence l’exportation aux USA où il découvre un pilote prometteur, qui va porter le casque et enchainer les victoires aux USA et en Europe. Freddie SPENCER devient ainsi l’ambassadeur emblématique de la marque nippone, ce qui a largement contribué à développer sa notoriété. Dans les années 80, Arai débarque en Europe et fait son entrée dans la F1, et depuis la renommée de la société ne cesse de croître. De nos jours elle est communément considérée comme un fabricant de casques très haut de gamme.

Plus qu’une entreprise familiale, Arai est un héritage

Aujourd’hui la firme japonaise est dirigée par Mitch Arai, fils du fondateur. La famille continue à opérer dans une entreprise entièrement privée et indépendante, sans actionnaires ni conseil d’administration, ce qui lui laisse la liberté nécessaire pour se concentrer non pas sur les ventes ou les exigences des actionnaires, mais plutôt sur sa vocation: fabriquer des casques de grande qualité, axés sur la protection et le confort de l’utilisateur.

Les employés de l’entreprise sont un groupe très soudé d’artisans, de techniciens et d’ingénieurs, tous axés sur un seul objectif. Ils travaillent en étroite collaboration depuis des années, et ne construisent pas les casques uniquement pour des consommateurs invisibles, mais aussi pour eux-mêmes, car ils sont pour la majorité des motards et passionnés de la moto. Ils font donc de leur mieux pour fournir des produits qu’ils vont utiliser avec un sentiment de sécurité maximale.

Processus de fabrication d’un casque pas comme les autres

Les casques Arai sont tous fabriqués à la main dans l’usine japonaise qui compte 270 employés. Seule la découpe de quelques ouvertures du casque est faite au laser par un robot, tout le reste est l’œuvre de la main de l’homme, du placement des différents éléments dans le moule ; qui sera ensuite chauffé et mis sous pression ; jusqu’à l’installation de la jugulaire que seuls 3 employés sont habilités à mettre en place. L’insertion de l’EPS (Expanded Polystyrene Lining) et la pose de l’autocollant Arai sont également manuels. Il faut compter 18h de travail humain et de vérifications pour achever un casque complet.

Tout commence par une coque en argile avant la simulation informatique, la coque est alors numérisée et le moule est conçu à partir de là. La super fibre bobinée et découpée est ensuite extrudée pour être plaquée dans le moule. L’épaisseur de la coque est ensuite mesurée dans plusieurs endroits pour s’assurer de l’uniformité de celle-ci. Cette vérification est faite sur chaque coque produite, Arai refusant de faire ses contrôles sur une partie des caques. Il y a ensuite 3 phases de sous-couches et de polissage afin d’obtenir un support parfait pour l’application de la peinture. L’inspection concerne l’ensemble des coques et non seulement un échantillon aléatoire, afin d’offrir la meilleure protection à chaque utilisateur. C’est pourquoi les casques vendus aux motards et aux pilotes professionnels sont les mêmes.

Des exigences techniques très rigoureuses

La marque Arai est célèbre pour ses techniques de fabrication sous forme de couches stratifiées complexes, mélangeant plusieurs matériaux. Ces choix techniques très arrêtés font que les casques Arai répondent ou dépassent les normes de sûreté.

L’une des caractéristiques singulières d’un casque Arai est sa faculté à glisser (concept connu sous le nom du glancing-off qui signifie « ricocher » en français et qui fait la particularité d’Arai). En effet, pour rendre moins brutal un choc de la tête, le mieux est encore de ne pas s’arrêter net mais de ricocher sur les obstacles. C’est pour cette raison que la marque Arai n’a pas cédé à la mode des casques très aérodynamiques et a toujours conservé une enveloppe aussi ronde que possible, sans arêtes saillantes ou ailerons démesurés. Les quelques aérations extérieures sont prévues pour s’arracher immédiatement en cas de gros choc en favorisant la glisse. De cette façon, la marque estime réduire sensiblement les traumatismes cérébraux.

Pour mieux disperser l’énergie d’un impact, Arai croit que le casque doit être aussi lisse que possible. La firme refuse donc d’altérer sa coque pour installer une articulation d’écran affleurant, du coup le mécanisme d’écran est placé à l’extérieur, protégé par les platines qui complètent la forme ronde du casque. Un autre choix technique de la marque pour optimiser la sécurité de l’utilisateur est d’éviter de creuser et fragiliser la coque. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Arai a toujours refusé d’utiliser un écran solaire interne et que la solution contre le soleil et l’excès de lumière ambiante se trouve à l’extérieur et non à l’intérieur. Aussi les trous de ventilation sont sur la visière et non sur le dessus de la coque. Le haut de l’ouverture de la visière est renforcé avec une densité optimisée de la doublure EPS à cet endroit-là.

La firme japonaise pousse donc le souci du détail aussi loin que possible sans succomber aux sirènes de la rentabilité à tout prix. Selon Mitch ARAI, 2ème génération de la famille, c’est la condition sine qua non pour garantir la meilleure protection au monde.

La sécurité ne tolère aucun compris

Que ce soit en Europe, aux USA ou au Japon, Arai doit se plier, comme tout autre fabricant, aux normes d’homologation en vigueur pour vendre ses casques. Mais la marque japonaise ne se contente pas de répondre à la norme, elle la dépasse. Priorité numéro 1 dans le développement de ses modèles, la sécurité des casques Arai est toujours vérifiée en interne avant qu’ils ne soient envoyés aux différents organismes d’homologation qui ont chacun leur norme. Pour cela, la firme japonaise dispose d’un authentique laboratoire dans leurs locaux à Omiya (Japon). Une salle remplie de véritables appareils de torture destinés à éprouver la solidité des produits en leur faisant subir exactement le même traitement (donc les mêmes contraintes) qu’ils recevront des mains des organismes d’homologation. ECE, DOT, JIS, FIA… Autant de normes différentes qu’il est nécessaire de passer pour pouvoir vendre ses produits partout dans le monde.

La marque (Arai) s’attache en outre à réaliser un test de pénétration de la coque – qui n’est pas exigé en Europe- sur les casques.

Dans un marché où la concurrence est féroce et les prix des casques varient de manière importante, Arai a su maintenir sa place de leader en termes de casques haut-de-gamme et continue à justifier amplement ses prix par une qualité exceptionnelle et un savoir-faire authentique. La marque est restée fidèle à ses principes, ses exigences rigoureuses, et sa principale philosophie : La recherche continue de gains en protection !

Vérifiez également

Dans le cadre de ses activités Moto-expert, Morocco Enduro Team a organisé Samedi et Dimanche derniers (11 et 12 Mars 2017)

La Rencontre Amicale ENDURO BENSLIMANIAC a connu un franc succès

Dans le cadre de ses activités Moto-expert, Morocco Enduro Team a organisé Samedi et Dimanche ...

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté(e) pour rédiger un commentaire.


Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message

×
Connectez Vous
Fermer
*
*
×
Fermer
Enregistrer un compte
Détails du compte
*
*
*
Indicateur de sûreté
Détails du profil
Profil affichage NameUpload une photo de profil
Profils sociaux
×
Newsletter

×